Professionnels spécialisés

Réalisé en partenariat avec la Mutualité Française Lorraine, afin de mettre en oeuvre une meilleure information des personnes en situation de basse vision et de favoriser leur accompagnement social et humain, au-delà du strict soin. Guide de la Mutualité Française Lorraine destiné aux personnes devenues déficientes visuelles et à leur entourage.

Professionnels spécialisés

Dans le secteur de la vue et de l'optique, les compétences des différents professionnels sont complémentaires. N'hésitez pas à consulter, le plus vite possible, si vous constatez une perte de votre acuité visuelle. Plus vite vous irez voir les professionnels adéquats, plus vite votre prise en charge vous permettra de bénéficier des accompagnements dont vous avez besoin.

L'Ophtalmologue (ou Ophtalmologiste)

C'est un médecin qui a fait 4 ans de spécialisation.
Cet ophtalmologue sera dès lors hautement spécialisé dans le diagnostic précoce et le traitement de toutes les affections des yeux d'ordre général résultant des troubles de la vue. Il est également responsable de la prescription d'instruments d'optique auxiliaires de correction de la vue, lunettes ou verres de contact, et du traitement des différentes amétropies allant jusqu'aux interventions opératoires. Une coopération particulièrement étroite avec les spécialistes d'autres disciplines médicales, internistes, cardiologues, diabétologues, allergologues, pédiatres et neurologues, le prédestine à exercer un rôle de médecin consultant pour le traitement de maladies systématisées comme le diabète et l'hypertension.

L'Orthoptiste

L'orthoptiste est un professionnel spécialiste de la rééducation et de la basse vision.
La rééducation des yeux donne des résultats « rapides » : en quelques semaines, le système visuel change son mode de fonctionnement. Il fait donc ainsi preuve d'une grande plasticité, mais aussi d'importantes capacités d'adaptation. Cette grande plasticité présente l'avantage de donner des résultats dans un délai assez court, mais cela signifie aussi que le risque pourrait être de mal réorienter le fonctionnement du système visuel.
C'est pourquoi on a besoin d'un orthoptiste pour faire une rééducation visuelle ; le seul professionnel de santé compétent et formé spécialement dans ce domaine.
L'orthoptiste assiste également l'ophtalmologue dans le traitement de troubles communs aux deux yeux. Son but principal est le diagnostic précoce et le traitement des différentes formes de strabisme qui, en cas de traitement tardif, risquent de provoquer une baisse de l'acuité visuelle d'où résulteraient des restrictions importantes (perte de permis de conduire, exercice de la profession).
D'après la loi, l'orthoptiste est le professionnel de santé qui exécute habituellement des actes de rééducation consistant en un traitement des anomalies.
Si votre ophtalmologue ou médecin généraliste ne vous dirige pas vers un orthoptiste, n'hésitez pas à le lui demander.

L'instructeur en locomotion

L'éducation et la rééducation de la locomotion sont assurées par un instructeur de locomotion.
Apparue en France en 1962, cette profession compte aujourd'hui 150 instructeurs, qui travaillent auprès d'adultes (centres de rééducation, services ambulatoires, centres de formation professionnelle, associations…) ou d'enfants (institutions spécialisées, services d'aide à l'intégration scolaire…). Les instructeurs de locomotion contribuent aussi aux réflexions concernant l'accessibilité de l'environnement aux personnes déficientes visuelles.

Autant que possible, les instructeurs de locomotion interviennent en partenariat avec d'autres professionnels : médecins ophtalmologistes, orthoptistes, rééducateurs des activités de la vie journalière, ergothérapeutes, psychomotriciens, psychologues, etc.
Le diplôme d'instructeur de locomotion ou CAERLDV (Certificat d'Aptitude à l'Éducation et à la Rééducation de la Locomotion auprès des personnes Déficientes Visuelles), reconnu par le Ministère de l'Emploi et de la Solidarité depuis 1997, s'acquiert au terme d'une formation de 31 semaines comportant des cours théoriques, des mises en situation pratiques et des stages.

L'AVJiste

(Instructeur pour l'autonomie dans la vie journalière)

Ils travaillent uniquement dans les centres de rééducation fonctionnelle, auprès d'enfants, d'adultes et de personnes âgées. Ils aident les personnes déficientes visuelles à retrouver autonomie et aisance dans leur vie.
Pour profiter de l'aide de ces professionnels, il faut que votre médecin traitant ou votre ophtalmologiste vous oriente vers un centre de rééducation comme CLER. Après un bilan préalable permettant de diagnostiquer vos besoins et la pertinence d'une rééducation, une série d'évaluations permettront d'établir un programme personnalisé d'adaptation et de rééducation.
Les patients sont pris en charge à 100% du tarif conventionnel par l'Assurance Maladie ; la déficience visuelle entre dans le cadre des affections longues durées (ALD) donnant lieu à l'exonération du ticket modérateur. La demande de prise en charge est établie par le médecin traitant, qui l'adresse au service médical de votre caisse d'assurance maladie.